breaking news

Carnet de voyage: Taiwan – Étape 4: Taitung / Dulan (hippies & aborigènes)

mars 31st, 2013 | by Ben
Carnet de voyage: Taiwan – Étape 4: Taitung / Dulan (hippies & aborigènes)
Carnets de Voyages
1

Mercredi 20 Mars (après-midi): La troisième étape du périple sera Taitung, et plus précisément Dulan, à quelques dizaines de kilomètres au nord. De Hualien, nous prenons à nouveau le train, deux heures de trajet jusqu’à Taitung, arrivée tardive après le trek de la journée à Taroko, plus personne à l’extérieur de la gare et surtout plus de bus. Le village où nous devons dormir est à 40 minutes de route et le planning de laisse rien présager de bon. Plusieurs personnes nous donnent des horaires différents, nous assurant qu’il y a encore des navettes mais rien à l’horizon. Nous appelons la compagnie de bus qui nous donne un vague horaire, sans en être vraiment certain. Finalement, après une heure d’attente, un car arrive enfin et c’est vers 21h que l’on parvient enfin à Dulan, un minuscule village (le type de bled construits autour d’une rue principal, avec une épicerie, un troquet et pas grand-chose d’autre). Jenny a pris contact avec une auberge du coin (où avait dormi sa mère des années auparavant), et il semble que le coin soit renommé pour ses plages (un spot de surfeurs apparemment). L’auberge sort de l’ordinaire, un spot hippy/surfeurs (en réalité l’auberge est une maison classique, avec des dortoirs à la place des chambres habituelles. Nous sommes les seuls clients, et seule Katy, qui vit à l’auberge gratos en échange des tâches ménagères partagera la maison avec nous. Le proprio plutôt cool nous laisse les clés et nous conseille sur les coins sympas à voir.

Gare de Taitung: Bienvenue en territoire aborigène!

Gare de Taitung: Bienvenue en territoire aborigène!

Dulan est en grande partie habité par des aborigènes de Taiwan. Il y a 14 ethnies différentes et encore 470 000 aborigènes in Taiwan, soit 2% de la population de l’île. C’est particulièrement intéressant de voir que ces groupes ont de fortes influences polynésiennes, ce qui est encore plus marquant lors des rites et danses traditionnelles.

En grimpant un peu dans la montagne, la ressemblance avec la Réunion est flagrante au niveau des paysages (surement avec d’autres régions également…), très vert, propice aux différentes cultures, regorgeant de fleurs multicolores, et des montagnes quasi-infranchissables proches de la mer… En quelques minutes, on peut facilement ramasser pommes, herbes, papayes, poivres, piments, fleurs comestibles, bananes… Les aborigènes sont maîtres en ce qui concerne la cueillette et si vous vous rendez dans l’un de leur restaurant, vous serez surpris de ne pas trouver de menu, tout étant improvisé selon les trouvailles du jour.

Au milieu de la jungle... une rencontre

Au milieu de la jungle… une rencontre

Au-delà de la plage déserte, et de la mer qui a failli avoir raison de moi (le courant trop fort m’empêchait de revenir… moment de détresse !), on a surtout partagé des moments avec les locaux (dont Katy et le proprio de l’auberge), découvert l’art aborigènes, les spécialités, et l’alcool maison (un genre d’alcool de riz tellement fort qu’il faut obligatoirement le couper avec du jus). On découvre des gens plus ouverts (moins coincés), plutôt hippies, encore plus écolos que la moyenne déjà élevée de Taiwan, ajoutez à cela une cave à vin perdue dans un rade au milieu des montagnes,  et vous avez tous les ingrédients pour passer une bonne soirée et se la coller (n’ayons pas peur des mots).

La plage de Dulan... pas grand monde mais des courants atroces

La plage de Dulan… pas grand monde mais des courants atroces

Vendredi 21: Gueule de bois et départ repoussé afin d’évacuer le mal de crane… Il faut malgré tout rejoindre Taitung puis tenter de prendre un train pour traverser l’île d’est en ouest (en passant par le sud) dans l’optique de rejoindre Taitung avant la nuit (il y a au moins 7 heures de voyages)… cela s’annonce compliqué, notre réveil tardif nous a fait manquer l’un des deux seuls trains de la journée, plus qu’une seule chance donc, croisons les doigts…

Départ de Dulan, mode Forrest Gump et gueule de bois...

Départ de Dulan, mode Forrest Gump et gueule de bois…

Des fleurs, des fruits, des animaux... il y en a pour tous les goûts!

Des fleurs, des fruits, des animaux… il y en a pour tous les goûts!

Pour revenir en arrière – Etape 3: HUALIEN

 Pour lire la suite  – Etape 5: TAICHUNG

Ben (151 Posts)

Passionné de voyages, mon but est de pouvoir partager autant que possible mes expériences afin de vous aider ou vous inspirer pour vos futurs départs. Ainsi, j'ai eu la chance de pouvoir visiter plus de 40 pays et un peu plus de 120 villes, mais la liste de destinations à découvrir est encore très longue. Mon souhait pour les mois à venir: avoir davantage de temps pour rédiger mes carnets de voyages et publier mes photos prises aux quatre coins du globe et bien sûr... Voyager!


One Comment

  1. Une belle aventure !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *