breaking news

Carnet de voyage: Taiwan – Étape 2: Taipei

mars 25th, 2013 | by Ben
Carnet de voyage: Taiwan – Étape 2: Taipei
Carnets de Voyages
0

L’épisode précédent s’était terminé peu avant l’embarquement pour Taipei, loin d’imaginer que les galères ne seraient pas tout à fait terminées…
Tout d’abord, problème de riche, j’ai été surclassé mais pas Jenny! Résultat, j’ai finalement refusé, et le vol de 12h s’est finalement passé en économie,  plutôt rapidement, entre plateaux repas pas terribles du tout (là tu regrettes la business class) et Intouchables.
Arrivés à Taïwan un peu déphasés mais pas accablés par la chaleur, avec un petit 17°.  Aucun problème à la douane (le billet retour en France n’était bien sûr pas nécessaire), en revanche, ce qui devait arriver arriva, mon bagage s’est perdu en route, et personne n’avait d’information sur l’endroit où il avait pu se perdre… Malgré cela, le voyage commence enfin!

À première vue (sur le trajet de l’aéroport à la ville, en bus) Taipei ne se distingue pas vraiment de Shanghai, Kuala Lumpur ou Hong-Kong, des immeubles de plus en plus hauts au fur et à mesure du rapprochement de la ville, un trafic dense, des enseignes lumineuses par centaines…

L'un des quartiers animés du centre de Taipei

L’un des quartiers animés du centre de Taipei

Je rencontre enfin la Famille de Jenny (famille taïwanaise vivant à Taipei), ce qui va me permettre de vivre de l’intérieur le quotidien d’une famille lambda. Le programme n’est pas encore très clair, quelques jours à Taipei puis longer la côte Est de l’île en train, avec des arrêts dans 3 ou 4 villes jusqu’à arriver à la pointe sud puis remonter par l’ouest.

Se déplacer sur l’île n’est pas le plus simple à première vue, l’île est recouverte aux 3/4 de montagnes infranchissables et seul le littoral, principalement au nord et sur la côte ouest, est habité. Taipei n’en demeure pas moins une mégalopole démesurée aux limites sans cesse repoussées.

On m’a parlé plusieurs fois de la richesse de la gastronomie taïwanaise, et je dois reconnaître que malgré mes goûts parfois compliqués, j’ai adoré découvrir les différentes spécialités jusqu’à présent: différentes sortes de tofus, oie, raviolis en tous genres, hot pot, soupe de nouilles, desserts aux haricots rouges, poisson lune, peau de cochon, jusqu’à l’alcool de riz mélangé au citron sans quoi il est imbuvable (un truc du genre 60°).

Bref, revenons au voyage lui-même et à cette première étape: Taipei. Le programme est plutôt relax et improvisé, quelques visites et des repas avec la famille. La première (demi) surprise c’est qu’il fait finalement plutôt chaud le jour, autour de 28°, mais l’humidité est quant à elle plutôt basse. Seconde (grosse) surprise, les taïwanais n’ont rien à voir avec les chinois du continent, et s’offusquent de toute comparaison (on peut les comprendre). En quelques mots, le taïwanais lambda est poli, courtois, propre (pas de crachat à tout va), généralement éduqué, écolo et disons le, plutôt aisé.

Pour résumer l’histoire récente de l’île, Taïwan a été sous influence jusque dans les années 50 avant d’être revendiqué par la Chine. Depuis l’opposition est claire entre la « République de Chine » (Taïwan) et la République Populaire de Chine (la Chine elle-même). Même si le conflit n’éclate pas ouvertement, Taïwan refuse fortement son appartenance à la Chine et le moins que l’on puisse dire, c’est que l’île se prépare militairement à devoir intervenir à tout moment.

Au delà du climat (qui me change de la neige parisienne) j’apprécie l’atmosphère et le caractère des gens. Les taïwanais prennent leur temps, et tout me semble plus lent, de l’escalator au train, autant que les gens dans la rue …

Petite parenthèse, mon bagage perdu m’a été livré le lendemain matin, et j’ai pu reconstituer le périple pour le moins surprenant qu’à vécu mon sac durant ces dernières 48h. Ainsi, après Amsterdam, il s’est retrouvé par erreur à Osaka au Japon, avant d’être envoyé à Séoul en Corée du sud (en changeant de nom de propriétaire et d’étiquette en passant) puis d’ être finalement rapatrié à Taïwan…

Deux jours pleins donc à visiter Taipei, ses monuments, ses coins touristiques et populaires avant de partir lundi 18 pour Hualien, sur la côte est. Résumé en photos:

Vendeuse ambulante de bernards l'hermite

Vendeuse ambulante de bernards l’hermite

Danshui, lieu de détente pour familles et jeunes de Taipei

Danshui, lieu de détente pour familles et jeunes de Taipei

Danshui

Danshui

Une des nombreuses performances artistiques de Danshui

Une des nombreuses performances artistiques de Danshui

Les animaux plus que domestiques...

Les animaux plus que domestiques…

L'arche à l'entrée du mémorial de Chiang Kai Shek

L’arche à l’entrée du mémorial de Chiang Kai Shek

Le mémorial de Chiang Kai Shek

Le mémorial de Chiang Kai Shek

Le palais présidentiel de Taipei

Le palais présidentiel de Taipei

Spécialité locale: le pied de canard

Spécialité locale: le pied de canard

Ou comment transformer une poussette en lit

Ou comment transformer une poussette en lit

Un des rares bâtiments anciens de Taipei

Un des rares bâtiments anciens de Taipei

Relève de la garde

Relève de la garde

La tour Taipei 101

Pour revenir en arrière – Etape 1: Quitter Paris

 Pour lire la suite  – Etape 3: HUALIEN

Ben (151 Posts)

Passionné de voyages, mon but est de pouvoir partager autant que possible mes expériences afin de vous aider ou vous inspirer pour vos futurs départs. Ainsi, j’ai eu la chance de pouvoir visiter plus de 40 pays et un peu plus de 120 villes, mais la liste de destinations à découvrir est encore très longue. Mon souhait pour les mois à venir: avoir davantage de temps pour rédiger mes carnets de voyages et publier mes photos prises aux quatre coins du globe et bien sûr… Voyager!


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *