breaking news

Hashima: l’Ile Fantôme

juillet 2nd, 2015 | by Ben
Hashima: l’Ile Fantôme
Bons Plans
0

Hashima Island (qui signifie «Border Island »), et communément appelée Gunkanjima (au sens « Battleship Island »), est une île au large de Nagasaki aujourd’hui laissée à l’abandon mais qui fut peuplée de 1887 à 1974  grâce aux mines de charbon. Les caractéristiques les plus notables de l’île sont les immenses bâtiments en béton abandonnés et la digue qui entoure l’Ile.

«Battleship Island » est une traduction anglaise du surnom japonais d’Hashima Island, Gunkanjima. Ce surnom provenant de sa ressemblance apparente à un navire de guerre, en raison de sa haute digue. L’ile est également connue comme « l’île fantôme ».

L’ile fut célèbre pour ses mines de charbon et  leur exploitation pendant l’industrialisation du Japon. Mitsubishi a acheté l’île en 1890 et a mis en place ce gigantesque projet, dont le but était la récupération du charbon du fond de la mer. Ils ont construit le premier bâtiment de béton du Japon en 1916, un bloc d’appartements permettant d’accueillir les nombreux travailleurs, et de les protéger contre la destruction des typhons.

En 1959, la densité de population de l’ile était 835 personnes par hectare (83 500 habitants / km2), ou 1,391 par hectare (139 100 habitants / km2) pour le quartier résidentiel, soit la plus forte densité de population jamais enregistrée dans le monde entier.

Quand le pétrole remplaça le charbon au Japon dans les années 1960, les mines de charbon ont commencé à fermer dans tout le pays, et les mines Hashima n’ont pas fait exception. Mitsubishi a annoncera officiellement la fermeture de la mine en 1974, vidant l’ile de ses installations et de ses habitant mais laissant l’ensemble des bâtiments, c’est pourquoi on l’appelle l’île fantôme.

L’ile est depuis l’objet de nombreuses discussions. Héritage du patrimoine japonais, les questions se posent sur le maintient et la restauration des bâtiments dont une partie se sont déjà effondrés, et qui  nécessiterait des sommes astronomiques.

Passionnant tout particulièrement les amateurs de ruines, une partie de l’ile a été ouverte aux touristes en Avril 2004. Actuellement, les excursions par bateaux sont assurées par le tour-operator Yamasa-Kaiun au départ du port de Nagasaki.

Une visite qui ne vous laissera pas indifférents, à ne pas manquer si vous passer dans la région…

Voici un lien (en anglais) décrivant plus en detail l’histoire mouvementée de l’ile: http://www.cabinetmagazine.org/issues/7/hashima.php

Ben (151 Posts)

Passionné de voyages, mon but est de pouvoir partager autant que possible mes expériences afin de vous aider ou vous inspirer pour vos futurs départs. Ainsi, j’ai eu la chance de pouvoir visiter plus de 40 pays et un peu plus de 120 villes, mais la liste de destinations à découvrir est encore très longue. Mon souhait pour les mois à venir: avoir davantage de temps pour rédiger mes carnets de voyages et publier mes photos prises aux quatre coins du globe et bien sûr… Voyager!


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *