breaking news

Découvrez l’aéroport fantôme de Jaisalmer en Inde

novembre 4th, 2015 | by Ben
Découvrez l’aéroport fantôme de Jaisalmer en Inde
Actualité
0

Au cœur du désert Indien, un aéroport peut accueillir des centaines de milliers de voyageurs par an, mais il n’en a jamais reçu un seul. Carrousels à bagages silencieux, sièges couverts de poussière… et les os des carcasses d’animaux dispersés à l’entrée: reportage à l’intérieur de l’aéroport indien « fantôme » à 13 millions d’euros de Jaisalmer qui n’a jamais été utilisé.

jaisalmer-ghost-airport-10

Malgré trois années de construction pour un coût de 13 millions d’euros, le terminal de Jaisalmer, dans l’état du Rajasthan au nord-ouest de l’Inde, reste fermé et commence à montrer des signes sérieux de détérioration. Les sièges dans la salle d’attente sont couverts d’une épaisse couche de poussière, les murs décrépissent, des pigeons nichent dans le toit et les carcasses d’animaux morts sous la chaleur accablante peuplent l’entrée.

jaisalmer-ghost-airport-16

Derrière le parking de 180 places, le terminal vide trône derrière une clôture et une porte verrouillée, soulignant le pari raté du gouvernement de capitaliser sur une montée subite du transport aérien. Ses carrousels à bagages n’ont jamais été utilisées, les comptoirs sont fermés, le salon VIP est tapi dans l’obscurité et les seuls visiteurs sont les agents d’entretien et de sécurité qui ont été embauchés pour patrouiller et maintenir un semblant de « neuf ». L’ingénieur en chef de l’aéroport répète à qui veut l’entendre: ‘Vous devriez voir ceci de vos propres yeux. C’est effrayant. « 

jaisalmer-ghost-airport-1

Alors que le gouvernement indien a été critiqué pour la construction de ce terminal, SK Singh, le directeur local de l’autorité des aéroports d’Inde, a défendu le projet et a insisté sur le fait que Jaisalmer a une industrie touristique croissante alors que le plus proche aéroport en fonction est à presque 250 km. Mais les compagnies aériennes telles que SpiceJet, GoAir et IndiGo ne sont pas convaincus, n’ayant pas l’intention de commencer les vols, citant la faiblesse de la demande.

jaisalmer-ghost-airport-7

L’aéroport de Jaisalmer n’est pas le seul cas en Inde. Depuis 2009, le pays a dépensé plus de 40 millions d’euros pour huit aéroports qui ne reçoivent toujours pas de vols réguliers. Ils sont les symboles de la stratégie piégeuse favorisant l’infrastructure comme levier d’alimentation de la croissance. La Chine et l’Espagne ont vu des scénarios similaires, avec les aéroports aussi vides depuis de longues années.
Beaucoup de ces aéroports fantômes en Inde ont été construits par le gouvernement précédent, qui a prévu 200 aéroports « sans fioritures », encouragées par l’augmentation des voyages aériens et la nécessité de relier les régions très éloignées. Ces projets sont lancés dans l’optique de faire plaisir au peuple, sans aucun calcul des risques et sans aucune logique économique. De ce fait, et malgré la critique, le premier ministre a tout de même promis 27 milliards de roupies (330 millions d’euros) pour quatre nouveaux aéroports dans l’État pauvre du Bihar, qui organise des élections cette année.

« Chaque gouvernement d’Etat veut avoir un grand aéroport, mais vous devez regarder la perspective nationale et dire où avons-nous besoin d’aéroports, d’où la demande et la croissance viendra? »

 

jaisalmer-ghost-airport-3 jaisalmer-ghost-airport-2 jaisalmer-ghost-airport-4 jaisalmer-ghost-airport-5 jaisalmer-ghost-airport-6 jaisalmer-ghost-airport-8 jaisalmer-ghost-airport-9 jaisalmer-ghost-airport-11 jaisalmer-ghost-airport-12 jaisalmer-ghost-airport-13 jaisalmer-ghost-airport-14 jaisalmer-ghost-airport-17 jaisalmer-ghost-airport-18

Ben (151 Posts)

Passionné de voyages, mon but est de pouvoir partager autant que possible mes expériences afin de vous aider ou vous inspirer pour vos futurs départs. Ainsi, j’ai eu la chance de pouvoir visiter plus de 40 pays et un peu plus de 120 villes, mais la liste de destinations à découvrir est encore très longue. Mon souhait pour les mois à venir: avoir davantage de temps pour rédiger mes carnets de voyages et publier mes photos prises aux quatre coins du globe et bien sûr… Voyager!


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *