breaking news

Carnet de voyage: Taiwan – Étape 7: TAIPEI (suite et fin)

avril 11th, 2013 | by Ben
Carnet de voyage: Taiwan – Étape 7: TAIPEI (suite et fin)
Carnets de Voyages
0

Jeudi 28 mars: dernière ligne droite, dernières visites. Dans deux jours ce sera LE mariage, qui clôturera l’aventure taïwanaise.

Visite de la matinée, l’ancienne résidence de Chiang-Kai-Tchek, du temps où il était au pouvoir. Ce lieu, a longtemps été tenu secret, et nul ne pouvait deviner que le « « demeurait là, au milieu de la jungle, face aux montagnes. La résidence elle-même a été conçue pour se fondre dans l’environnement et ne pas être repérée. Un seul étage, une peinture verte, aucun signe ostentatoire, le lieu intrigue…  Malheureusement, la visite de la maison-même ne se faisant pas pendant l’heure du déjeuner, nous nous concentrerons sur l’immense jardin entourant la demeure. Celui-ci est divisé en plusieurs parties : un jardin japonais, une réserve ornithologique, une roseraie et une serre à orchidées entre autres. Là encore, le lieu est victime de son succès, et les cars de touristes chinois (encore eux…) déversent en continue un flot de visiteurs avides de photos et du contact des fleurs. Le lieu a beau regorger de panneaux (en anglais et en chinois) «ne pas toucher », ces touristes n’en ont que faire, « attrapant » sans aucune délicatesse les fleurs afin d’être pris en photo avec. Dommage, car l’endroit vaut le déplacement, certains hybrides de roses et d’orchidées sont superbes, mais notre patience (et surtout celle de Jenny) a atteint ses limites. Il est l’heure de reprendre notre marche à travers  les nombreux jardins du quartier, direction le National Palace Museum, à une vingtaine de minutes à pieds.

Le résidence "camouflage" de Chiang Kai-Chek

Le résidence « camouflage » de Chiang Kai-Chek

Sachant que l’on passerait par ces parcs et leurs bassins, nous avons prévu du pain pour nourrir les canards et autres poissons… pensant qu’il y en aurait ! Résultats, seuls deux poissons rouges et un cacatoès qui manqua de peu de nous verser un litre de fiente sur la tête… Les poissons n’ont porté absolument aucun intérêt à nos cadeaux, et c’est, un peu cons, que nous sommes repartis avec notre pain moisi…

Le National Palace Museum est un immense palais flambant neuf (à l’architecture douteuse, car dénuée de tout charme) dressé sur une colline et faisant face à un immeuble d’habitation tranchant clairement avec le style du lieu (imaginez un vieil HLM au milieu du Louvres…). Là encore, des hordes de sino-touristes nous attendant (en bus, ça va bien plus vite…), semblant passablement ennuyés par le musée. Nous zappons avec le sourire la visite du même-musée, en se contentant de la visite de la boutique (qui est généralement un bon résumé du lieu…). La surprise fut que le point d’orgue du musée, leur Joconde à eux, sont deux pierres précieuses dont à la fois la forme et la couleur ressemblent à de la nourriture : l’une est une endive, l’autre un morceau de gras de porc ! Force est de constaté que c’est à s’y méprendre tant on croirait que la pierre a été façonnée afin de ressembler à ces aliments (mais dans ces cas-là ils auraient pu choisir autre chose, un truc plus classe : un magret de canard, un Paris-Brest, une sardine, une tête de veau…).

Des chinois pas super excités par le National palace Museum...

Des chinois pas super excités par le National palace Museum…

Enfin, la mère de Jenny nous emmène dans l’un des principaux temples de Taipei, le temps de Confucius. Le temple n’est pas bien ancien (il a été reconstruit dans les années 30), ce qui enlève un peu de son charme, mais les nombreuses personnes s’affairant à l’intérieur rendent l’atmosphère chaleureuse et conviviale (on prépare les paniers d’offrandes pour les moines- fruits, boissons, gâteaux, papier toilette parfois…). Le jardin adjacent au temple contient un petit bassin qui a particulièrement attiré ma curiosité. En effet, en son centre, un îlot a été installé. Sauf que celui-ci ressemble comme deux gouttes d’eau à la forme de l’île de Taiwan (faites-vous votre propre idée sur la photo…). Un détail qui auraient été sans importance si les gens autour de moi n’avaient pas doutés de mon impression, et affirmé que si ressemblance il y a, ce n’est que pure coïncidence (je veux bien que l’on soit un temple mais une coïncidence pareille tiendrait du miracle…).

La fontaine dans le jardin du temple de Confucius. Voyez-vous une ressemblance avec la forme de l'île de Taiwan? Apparemment ce n'est pas fait exprès, et il n'y a que moi qui voit cette ressemblance! totale coïncidence...)

La fontaine dans le jardin du temple de Confucius. Voyez-vous une ressemblance avec la forme de l’île de Taiwan? Apparemment ce n’est pas fait exprès, et il n’y a que moi qui voit cette ressemblance! totale coïncidence…)

Vendredi 29 mars: veille du mariage, derniers préparatifs, achats de dernière minute (je ne peux tout de même pas aller à un mariage en basket – malgré que l’on m’affirme que cela ne poserait aucun problème). Plusieurs amis du marié, dont Jenny, ont prévu les choses en grand, réservant un hôtel « particulier » la veille de la cérémonie, sorte d’enterrement de vie de garçon sans sa présence… L’hôtel en question est ce que l’on appelle un « Love-Motel » (certain traduiraient cela par un hôtel de passes…). Contrairement à ce auquel l’on s’imagine, le lieu est incroyablement luxueux (de loin mon top en matière d’hôtel), mais le système de paiement à l’heure est conservé. Il est ainsi possible d’y séjourner de 30 minutes à 12 heures. Chaque chambre a un style différent : baroque, disco, futuriste, art-déco, égyptien, miroirs, velours, maison de poupée… Certaines chambres ont leur propre salle à manger (pour 10 convives) et une salle de karaoké ! Toutes les chambres disposent d’un jacuzzi pour 2 personnes, d’un sauna, d’un ordinateur, de deux écrans géants (dont un face au jacuzzi), d’un coin « salon » et plus surprenant… d’un distributeur d’objets à caractères sexuels (en tout genre – un vrai sex-shop miniature, je vous laisse imaginer les objets proposés). Autre surprise, en allumant la télé, on tombe directement sur un porno… et il en sera de même sur les 8 chaines suivantes ! Une expérience en soit donc (qui a un coût – jusqu’à 100€ les 12h selon la chambre, moitié prix en passant par Groupon Taiwan), à la fois sérieusement drôle, intriguant, mettant parfois mal à l’aise (surtout lorsqu’une voix annonce à 6h du matin que « les stocks ont été réapprovisionnés »), mais à tester une fois dans sa vie, au moins pour le jacuzzi/torrent déchainé/boite de nuit…

L'immense jacuzzi, avec plus de fonctionnalités que sur mon ordinateur...

L’immense jacuzzi, avec plus de fonctionnalités que sur mon ordinateur…

Samedi 30 mars : Le mariage de Johnny (un ami d’enfance de Jenny) est enfin arrivé. Les filles se maquillent une bonne partie de l’après-midi… je lis, attendant le dernier quart d’heure pour enfiler difficilement mes belles chaussures neuves (eh oui !). Typiquement taïwanais, le mariage aura lieu dans un hôtel de luxe de Taipei et, à l’instar de nos longs mariages, ne sera composé que d’un dîner entrecoupé de quelques discours et diaporamas, rien de plus (ah si ! la fontaine de champagne… face à laquelle on retient systématiquement notre souffle dans l’attente hypothétique d’un drame qui nous vaudrait peut-être 100 balles à Vidéo-Gag). Le service est identique à celui dans un restaurant asiatique : de nombreux plats en milieu de table et chacun se sert, peu d’alcool, beaucoup de thé. La principale différence (et de taille) réside dans le fait que chaque invité doit offrir de l’argent, beaucoup d’argent (minimum 100€, pour les vagues connaissances, allant jusqu’à plusieurs milliers pour la famille proche). De ce fait, il n’est pas rare qu’il y ait plus de 1000 invités, et que la cérémonie se déroule en plusieurs fois. Enfin, chose qui peut choquer… les invités déguerpissent à peine le dîner terminé (vers 22h), comme au restaurant en soit !

Mon premier mariage taiwanais... et ma première fontaine de champagne (pour le fun... seulement, les coupes ont disparu, personne n'en a eu!)

Mon premier mariage taiwanais… et ma première fontaine de champagne (pour le fun… seulement, les coupes ont disparu, personne n’en a eu!)

Étant un petit groupe d’amis « jeunes », nous ne comptions pas en rester là, et profitant que plusieurs aient réservé une chambre dans le même hôtel que celui où se déroulait la réception, nous avons pu organiser une « after » clandestine, récupérant au passage plusieurs bouteilles de vin et de whisky à peine entamées (les serveurs nous ont eux-mêmes proposés de transvaser les bouteilles afin de les emporter – après tout elles étaient déjà payées). La fête a pu donc continuer, en petit comité cette fois, avec la visite du marié venu trinquer avec nous. C’est donc tard et plutôt ronds que cette soirée s’est terminée, plutôt difficilement pour certaines…

Lundi 1er Avril, fin du périple à Taïwan et départ pour le Cambodge !

Des chinois pas super excités par le National palace Museum...

Des chinois pas super excités par le National palace Museum…

Le temple de Confucius à Taipei

Le temple de Confucius à Taipei

Un hybride plutôt surnaturel dans la roseraie de Chiang Kai Chek

Un hybride plutôt surnaturel dans la roseraie de Chiang Kai Chek

Le ladyboy s'exporte bien! (si,si! ce sont des hommes!)

Le ladyboy s’exporte bien! (si,si! ce sont des hommes!)

 

Pour revenir en arrière – Etape 6: KEELUNG/YEHLIU

 Pour lire la suite  – Etape 8: PHNOM PENH

 

Ben (151 Posts)

Passionné de voyages, mon but est de pouvoir partager autant que possible mes expériences afin de vous aider ou vous inspirer pour vos futurs départs. Ainsi, j’ai eu la chance de pouvoir visiter plus de 40 pays et un peu plus de 120 villes, mais la liste de destinations à découvrir est encore très longue. Mon souhait pour les mois à venir: avoir davantage de temps pour rédiger mes carnets de voyages et publier mes photos prises aux quatre coins du globe et bien sûr… Voyager!


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *